ArcheoRoma / Visite guidée / Visite guidée du Castel Sant’Angelo

Visite guidée du Castel Sant’Angelo

5/5    (26 revues)

Visite guidée du Mausolée d’Hadrien, l’un des monuments les plus emblématiques de la Rome antique. Située sur les rives du Tibre, elle abrite aujourd’hui un musée unique.

  • Lieu :
    Lungotevere Castello, 50

  • Langue disponible :
    Anglais

  • Durée :
    2 heures

  • Nombre maximum de personnes :
    20

  • Livraison instantanée des billets :
    Oui

  • Billet sur smartphone :
    Disponible

Visite guidée du Castel Sant'Angelo
Le château Sant'Angelo et le pont qui le précède vus de Lungotevere Tor di Nona

Service offert en coopération avec

Castel Sant’Angelo : sautez la ligne + visite guidée

La visite guidée du Castel Sant’Angelo permet aux visiteurs de revivre près de deux mille ans d’histoire : des événements historiques fascinants de l’empereur Hadrien, qui y fut enterré et dont il tire son nom, aux vicissitudes des papes qui en firent leur résidence, aux prisonniers politiques qui y furent envoyés au XIXe siècle.

Depuis 1925, le mausolée d’Hadrien est le siège du Musée national de Castel Sant’Angelo, qui possède une riche collection d’armes anciennes et modernes et de reliques historico-militaires, une galerie de photos et une collection exceptionnelle de céramiques, de sculptures médiévales et modernes.

La visite comprend une entrée prioritaire en sautant la ligne, une visite du musée et un accès au rooftop, d’où l’on peut profiterde vues extraordinaires sur Rome.

Visite du château

Le Castel Sant’Angelo, aujourd’hui l’un des principaux sites de l’UNESCO à Rome, est sans doute l’un des mausolées les plus représentatifs au monde. Accompagné d’un guide touristique expérimenté, vous aurez l’occasion de visiter les longs couloirs intérieurs, les salles et halls sans fin, les arches et les passages, ainsi que le musée national du Castel Sant’Angelo.

Castel Sant’Angelo

À l’origine, il s’agissait du monument que l’empereur Hadrien, au IIe siècle de notre ère, avait fait construire pour commémorer sa famille. Il s’agissait d’un bâtiment circulaire surmonté d’un cylindre qui culmine dans une longue série de sculptures en marbre, dont des fragments sont exposés au musée.

En raison de sa position stratégique et de sa structure massive, au Moyen Âge, il a été transformé en forteresse et incorporé dans les murs d’Aurélien. Elle sera le fief de la famille Orsini jusqu’à ce que le premier pape Colonna, au début du XVe siècle, en fasse la propriété du Saint-Siège.

Au milieu du XVe siècle, le pape Nicolas V entreprend les premiers travaux de modernisation, mais l’architecture va être radicalement révolutionnée en pleine Renaissance grâce au pape Alexandre VI Borgia, qui charge l’architecte Antonio da Sangallo l’Ancien de réaliser les travaux. Le Castel Sant’Angelo devient ainsi une place forte, un château de défense mais aussi une luxueuse résidence papale.

Elle fut ensuite transformée en prison où furent emprisonnés des personnages illustres tels que Giordano Bruno, Benvenuto Cellini et Cagliostro.

Curiosités

  • Le Castel Sant’Angelo est directement relié à l’État du Vatican grâce au « Passetto di Borgo », un couloir fortifié utilisé comme voie de fuite par les papes
  • Lors de la peste de 590 à Rome, le papeGrégoire I eut une vision divine : l’archange Michel rengaina son épée au sommet du monument pour annoncer la fin de l’épidémie. À partir de ce miracle, le mausolée a été associé au nom de l’archange Michel au nom duquel le pape Pie II a ensuite construit une chapelle.
  • L’imposante statue en bronze de l’archange Michel qui domine le mausolée a été réalisée en 1753 par Peter Anton von Verschaffelt. Elle a remplacé une série de statues d’anges antérieures, qui ont été détruites par la foudre ou fondues pour fabriquer des canons.
  • C’est dans les murs du Castel Sant’Angelo qu’a été conçu le décor deTosca de Giacomo Puccini, et que le réalisateur Dan Brown a réalisé l’adaptation cinématographique de Angels &amp ; Demons.

Tour du Castel Sant’Angelo : ce qu’il faut voir

Le parcours d’exposition du Castel Sant’Angelo se compose de 7 niveaux où plusieurs salles ont été aménagées en musée, d’où le nom de Musée du Castel Sant’Angelo.

Les 3 premiers niveaux, auxquels on accède une fois par l’entrée, constituent le Mausolée d’Hadrien. On accède ici au ambulacre de Boniface IX qui entoure l’ensemble du monument.

Depuis le déambulatoire, on entre :

  • à la « Marcia Ronda », une passerelle reliant les quatre bastions aux angles des murs
  • vers le Dromos, un couloir voûté et l’Atrium, en travertin. Au bout de cette dernière se trouve une niche qui abritait autrefois une imposante statue de l’empereur Hadrien (dont il ne reste aujourd’hui que la tête, conservée dans les Musées du Vatican).
  • au Bastione San Marco, situé dans le coin nord-ouest de la structure
  • au Passetto di Borgo, la passerelle protégée utilisée pour accéder à la résidence du Vatican. On y accède par une petite entrée au niveau du bastion San Marco

Le Dromos conduit à l’Atrium, qui mène à la grandiose rampe hélicoïdale en briques couverte d’une voûte en berceau, utilisée pour les processions funéraires des empereurs.

Au troisième niveau se trouvent les prisons historiques, auxquelles on accède par la cour Alexandre VI. La troisième cellule est particulièrement intéressante. On sait qu’elle a abrité l’artiste Benvenuto Cellini, dont il s’est échappé en utilisant probablement les latrines extérieures situées non loin de l’entrée de la cellule.

Au quatrième niveau se trouve le Cortile dell’Angelo (cour de l’ange), qui mène aux appartements papaux, à la salle d’Apollon, à la chapelle de Léon X et au bain de Clément VII.

Au cinquième niveau se trouvent la loggia donnant sur le Tibre (la vue panoramique y est extraordinaire), les appartements privés de Paul III Farnèse (1534-1549) avec leurs exceptionnelles voûtes à fresques et leurs belles pièces (la salle de Cupidon et Psyché, la salle Pauline, la salle Persée), et l’armurerie.

La Sala Paolina mène au couloir pompéien, situé ausixième niveau, qui conduit à la Sala della Biblioteca, avec sa voûte décorée de fins stucs (probablement inspirée de la Sala della Volta Dorata dans le Domus Aurea di Nerone). Au même niveau se trouvent la salle de l’Adrianeo, la salle des Festons, la salle du Trésor et l’appartement du Castellan. Il y a aussi la « Cagliostra », la prison où Giuseppe Balsamo, comte de Cagliostro, a été emprisonné pour sorcellerie.

Au septième niveau, on trouve les salles construites au tournant des 17e et 18e siècles et principalement utilisées pour le stockage d’artefacts. On y trouve la Sala Rotonda et la Sala delle Colonne. Au septième niveau se trouve également le Terrazzo dell’Angelo, qui offre l’une des vues les plus passionnantes de la ville de Rome : un panorama à presque 360 degrés du centre historique, avec le Passetto di Borgo vu d’en haut, en direction de la basilique Saint-Pierre.

Instructions

  • Présentez-vous au point de rencontre devant l’entrée principale (Lungotevere Castello, 50) en montrant votre billet sur votre smartphone
  • Votre guide sera facilement identifiable par le panneau indiquant « Loving Rome »

N.B. Vous pouvez modifier ce billet jusqu’à 24 heures avant votre visite.

Visite guidée similaires

Tous les visite guidée

Vous cherchez d'autres options ? Avez-vous déjà essayé HelloMondo.com ?

HelloMondo vous permet de comparer les prix et de trouver des billets, des billets à sauter, des excursions, des visites guidées et des activités aux meilleurs tarifs. Garanti.